L'interview de Thierry Jadot

Pourquoi avoir choisi de s'intéresser à l'international dans le Food Morning de cette année ?

Chaque année le Food Morning nous permet d'identifier les tendances dans les domaines de la production, de la distribution, de la consommation et de la réglementation qui modèlent notre environnement alimentaire.

Nous avons déjà couvert des sujets aussi fondamentaux que la confiance entre les industriels et les consommateurs, l'éducation au bien manger et la responsabilité de l'ensemble des acteurs qui composent l'écosystème de notre alimentation. Cette 3ème édition a pour ambition d'appréhender le food par le prisme de la globalisation de nos vies, de nos usages et des échanges.

Que veut dire aujourd'hui un terroir français dans un monde globalisé ? On voit par ailleurs à quel point le digital abolit les frontières dans nombre d'industries comme les services ou le commerce. Il me semble qu'il en sera de même pour le food.

Plus concrètement, quels aspects du digital peuvent avoir un impact sur le food selon vous ?

Les impacts sont multiples. La mobilité joue un rôle majeur dans la découverte de cultures culinaires différentes.

Les outils numériques et les réseaux sociaux facilitent l'acculturation aux pratiques et produits venus d'ailleurs. Mais les mutations des usages favorisent également le retour en grâce d'une approche plus responsable de la consommation en contribuant par les cultures vivrières à la relocalisation d'activités agricoles et d'élevage qui recréent de la vie dans les territoires.

Qu'attendez-vous de l'édition de cette année ?

Je souhaite donc que nous soyons toujours plus nombreux à échanger et découvrir autour d'expériences culinaires inattendues les tendances qui nous feront produire mieux, consommer mieux et manger heureux.

D'une certaine façon les mutations dans le food révèlent les ambitions que nous avons tous d'améliorer nos conditions de vie et de protéger notre environnement.

Thierry Jadot
Président Dentsu Aegis Network France & MENA